Qu'est-ce qu'une allergie ?

L'allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire qui entraîne une réaction à des substances normalement sans danger, appelées allergènes. Dans cette section, vous en saurez plus sur ce qui déclenche la réaction et sur l'importance du rôle de l'IgE. Vous saurez également pourquoi la mesure des IgE est importante pour une meilleure prise en charge des symptômes et pour aider les patients à se sentir mieux.

Réaction allergique  |  IgE |  Importance de la mesure du taux d'IgE  |  Mastocyte  |  Histamine 

Comment une réaction allergique se déclenche-t-elle ?

Une réaction allergique est déclenchée par la substance particulière (allergène) à laquelle vous êtes allergique. Lorsque vous êtes exposé à cet allergène, votre corps l'identifie comme un envahisseur externe.

L'allergène se lie aux anticorps IgE. Les mastocytes libèrent alors des substances inflammatoires, telles que l'histamine, qui parcourent rapidement votre corps pour combattre les substances qu'elles identifient comme nocives. L'histamine agit au niveau des tissus et entraîne une inflammation.

Les symptômes que vous développez dépendent de la zone de votre corps où l'histamine est libérée. Un nez qui coule, des yeux qui grattent et qui pleurent, un manque de souffle et une peau sèche peuvent tous être des signes de réaction des mastocytes dans les zones correspondantes du corps.

Chez la plupart des personnes, l'allergie commence par une sensation de gêne et d'inconfort, mais sans gravité ; les symptômes peuvent n'apparaître que des années plus tard. Pour d'autres, les réactions allergiques peuvent être beaucoup plus graves et menacer le bien-être général. Enfin, dans certains cas rares, un aliment, un médicament ou une piqûre d'insecte peuvent entraîner un choc anaphylactique d'apparition brutale, qui met leur vie en danger.

IgE - les anticorps de l'allergie dans votre corps

L'IgE, ou immunoglobuline E, est un type de protéine appelée anticorps. Elle joue un rôle important dans les réactions allergiques, et est donc souvent désignée comme « anticorps de l'allergie ».

Si quelqu'un est allergique à une substance donnée (allergène), le système immunitaire considère à tort que cette substance, normalement sans danger, par exemple un pollen, est nocive pour l'organisme.

Lorsque vous êtes exposé à cette substance particulière, le système immunitaire commence à produire des IgE pour tenter de vous protéger. Les IgE restent dans le corps. Lorsque vous êtes à nouveau en contact avec la substance allergénique, une réaction allergique se produit.

Ainsi, une personne allergique a des taux sanguins d'IgE élevés. Une IgE est spécifique d'un allergène donné. Cela signifie que les IgE spécifiques du chat peuvent déclencher une réaction allergique uniquement au chat.

Mesurez le taux d'IgE pour savoir à quoi un patient est allergique.

Un test sanguin aidera à déterminer la quantité d'IgE dans le corps. La connaissance des taux d'IgE d'un patient pour différentes substances aide à identifier les facteurs allergisants précis qui pourraient contribuer aux symptômes, c'est-à-dire à savoir si le patient est allergique et à quoi.

Les résultats d'un test quantitatif de l'IgE augmentent la possibilité de déterminer la responsabilité de différentes substances dans les symptômes. La règle générale est que plus le taux d'IgE est élevé, plus le risque de voir des symptômes apparaître est grand. Les allergènes dont les taux sont faibles et qui n'entraînent actuellement aucun symptôme peuvent néanmoins laisser envisager l'apparition de symptômes ultérieurs.

La valeur des mastocytes

Les mastocytes sont des éléments importants du système immunitaire, présents dans tout le corps.Les mastocytes contiennent différentes substances chimiques, par exemple l'histamine, qui provoquent une inflammation.

Le rôle de l'histamine dans l'allergie

Les symptômes d'allergie sont causés par l'histamine, qui débute une réaction inflammatoire pour protéger le corps. L'histamine dilate les vaisseaux sanguins afin d'épaissir la muqueuse. Elle est libérée par les mastocytes.