Autres allergènes

Blatte  |  Moisissures

  i6 Blatte

Description de l'allergène

Blatella germanica

Les anticorps IgE spécifiques à la blatte sont souvent trouvés chez les patients atteints d'asthme ou d'autres affections allergiques, dans le monde entier. Les espèces les plus représentées dans les pays industrialisés sont la blatte germanique et la blatte américaine.

Exposition à l'allergène

La répartition des blattes dans le monde varie selon la géographie, le climat et la culture. Les blattes se développent particulièrement bien dans les milieux chauds et très humides. Elles sont rares dans les régions sèches de haute altitude.

Plusieurs espèces sont très répandues et continuent à coloniser de nouvelles régions. La plus courante d'entre elles est la blatte germanique. Il s'agit d'une blatte de petite taille, qui peut atteindre environ 2 cm de long et qui se retrouve dans les zones habitées partout dans le monde. Les adultes sont pourvus d'ailes, mais ils volent rarement. Les nymphes sont plus sombres et dépourvues d'ailes.

Les blattes sont présentes dans les habitations, les restaurants, les hôtels, les usines de traitement alimentaire, les entrepôts, etc. Pendant la journée, les blattes peuvent se cacher en groupe sous les plinthes, dans des fissures autour des armoires, des placards ou des garde-manger ainsi que sur et sous les cuisinières, réfrigérateurs et lave-vaisselle.

Les blattes produisent des allergènes puissants. Au moins 29 allergènes contribuant à l'asthme ont été détectés chez la blatte germanique.

Les personnes allergiques peuvent être exposées aux allergènes de blatte par inhalation dans les habitations et par ingestion de denrées alimentaires contaminées. Les plus forts taux d'allergènes de blatte se trouvent généralement dans la cuisine. Cependant, les niveaux moindres d'allergènes dans la literie, sur le sol des chambres et dans la poussière du canapé pourraient jouer un plus grand rôle dans la sensibilisation.

Réactivité croisée

Une réactivité croisée étendue entre différentes espèces du genre a été établie. Une réactivité croisée étendue a également été démontrée entre la tropomyosine des crevettes et celle d'autres espèces de crustacés, des acariens dermatophagoïdes et de la blatte germanique.

Expérience clinique

Réactions à médiation IgE

La blatte provoque fréquemment des symptômes d'asthme, de rhinite allergique, de conjonctivite allergique et d'eczéma allergique chez les personnes sensibilisées.

La présentation clinique des patients asthmatiques allergiques aux blattes est généralement non spécifique. Le plus souvent, les patients ont des antécédents d'asthme non saisonnier, qui peut toutefois s'aggraver en hiver, sans antécédent précis d'apparition de symptômes en cas d'exposition aux blattes.

Bien que certains patients puissent être allergiques exclusivement aux blattes, la sensibilisation concerne généralement de multiples allergènes intérieurs ou extérieurs.

 

 

  m6 Moisissures

Description de l'allergène

Alternaria alternata / Alternaria tenuis

Alternaria alternata est l'une des moisissures allergènes les plus importantes. Bien que d'autres espèces d'Alternaria aient probablement également une pertinence clinique, en particulier en raison de la réactivité croisée entre les espèces, la plupart des recherches ont été orientées vers Alternaria alternata.

Exposition à l'allergène

Alternaria est présent sur de nombreuses plantes et d'autres substrats, notamment les denrées alimentaires et les textiles. Ses habitats favoris sont les sols, l'ensilage de maïs, le bois en putréfaction, le compost, les nids d'oiseaux et diverses plantes forestières. Les tâches noires sur les tomates peuvent être dues à Alternaria. On la retrouve fréquemment dans la condensation sur les cadres de fenêtres. Il s'agit de l'une des spores de moisissure les plus courantes dans la poussière d'habitation en Amérique du Nord et en Europe.

Alternaria est majoritairement un allergène externe qui privilégie les endroits humides. La plupart des concentrations trouvées en intérieur proviennent de sources primaires externes.

En climat tempéré, les spores d'Alternaria peuvent être détectées dans l'air entre mai et novembre, avec des pics à la fin de l'été et en automne. Malgré leur grande taille, les spores peuvent se répandre à des centaines de kilomètres de leur source.

Réactivité croisée

Une réactivité croisée étendue entre les différentes espèces du genre est prévisible. L'énolase est un allergène courant que l'on retrouve chez de nombreuses espèces de moisissures, qui présente une forte réactivité croisée avec d'autres énolases fongiques.

Expérience clinique

Réactions à médiation IgE

La sensibilité à Alternaria est de plus en plus reconnue comme un facteur de risque d'apparition, de persistance et d'exacerbation de l'asthme. Les études suggèrent que la sensibilité à Alternaria pourrait être un facteur de risque d'asthme engageant le pronostic vital. Alternaria est l'un des principaux allergènes touchant les enfants.

Les patients sensibilisés à Alternaria peuvent également être exposés à un risque de rhinite allergique. Des cas sévères de rhinite pourraient être dus à une sensibilité à Alternaria.

La sensibilisation à Alternaria peut également apparaître en environnement professionnel, dont les jardins, les boulangeries, les forêts et les fermes.

Alternaria est associé à l'asthme des boulangers et au poumon pathologique des ouvriers de papeterie.