Chaque allergène contribue aux symptômes

Un symptôme d'allergie peut apparaître lorsque l'on est exposé à un allergène spécifique mais peut aussi être le résultat combiné d'autres allergies sous-jacentes. Les données cliniques ne révèlent pas toujours l'histoire complète. Avant de décider des mesures à prendre, il est essentiel de connaître le tableau complet afin de bien comprendre le processus pathologique sous-jacent.

Les symptômes sont-ils dus à un ou plusieurs allergènes ?

L'identification de l'allergène évident ne suffit pas toujours (par exemple, le pollen lors de la saison pollinique). L'identification de tous les allergènes pertinents qui contribuent aux symptômes est essentielle pour apporter des conseils d'éviction complets et permet donc de réduire les symptômes du patient.

  • 80 % des patients allergiques sont polysensibilisés, c'est-à-dire allergiques à plusieurs allergènes.
  • En moyenne, les patients vus aujourd'hui en soins primaires sont sensibilisés à au moins trois allergènes.

Le test sanguin ImmunoCAP, une aide pour l'identification des allergènes pertinents

En général, les allergènes auxquels un patient est exposé indiquent ce qu'il faut tester. Les autres paramètres à prendre en compte sont l'âge du patient, le type de symptômes, l'environnement domestique (animaux de compagnie, loisirs, etc.) et la zone géographique où vit le patient.

Les tests ImmunoCAP d'allergènes sélectionnés aident à identifier les allergènes incriminés ; le traitement et les conseils d'éviction peuvent alors être mieux ciblés et le bien-être des patients peut être amélioré.