ImmunoCAP, un test d'allergie véritablement quantitatif

L'obtention d'un résultat de test IgE quantitatif lors de l'examen d'un patient suspecté d'allergie offre de nouvelles possibilités non négligeables. Utilisé conjointement aux antécédents et aux examens médicaux, il vous permettra de prévoir le traitement le mieux adapté. Dans certains cas, vous pouvez même éliminer toute forme d'allergie, donc réduire le stress et ne plus éliminer des aliments !

Valeur des résultats quantitatifs

Les résultats du test ImmunoCAP vous aideront à déterminer les taux d'anticorps IgE de base du patient. Même les allergènes dont les taux sont trop bas pour provoquer des symptômes doivent faire l'objet d'un suivi. Par ailleurs, ce test vous aidera à identifier les allergènes les plus susceptibles de provoquer des symptômes et à suivre l'évolution du profil IgE du patient dans le temps pour :

  • prédire et suivre l'évolution de la maladie ,
  • voir l'effet de l'éviction/la réduction et de l'observance de ces méthodes ,
  • optimiser les stratégies médicales ,
  • évaluer le développement de la tolérance (allergie alimentaire, immunothérapie spécifique) ;
  • éviter les tests de provocation orale inutiles.

Connaître les taux d'anticorps IgE spécifiques aux substances auxquelles un patient est sensible augmente la possibilité d'estimer la responsabilité de chacune de ces substances dans les symptômes du patient.

Plus d'IgE - plus de symptômes

Obtenue sur la base de milliers de résultats de test, la courbe générique ci-dessus montre comment un taux d'anticorps IgE spécifique à un allergène peut se traduire en matière de symptômes. La règle générale est que plus le taux d'anticorps IgE est élevé, plus le risque de voir des symptômes apparaître est grand.

Toutefois, une personne peut avoir un faible taux d'anticorps IgE et avoir malgré tout des symptômes après exposition à l'allergène responsable.

Un diagnostic définitif doit toujours se baser sur la combinaison des résultats de dosage des IgE, de l'examen physique et des antécédents cliniques du patient.

Le timing des symptômes est individuel

Le moment précis de l'apparition de symptômes dus à une substance allergisante varie d'un individu à l'autre. Il dépend de divers facteurs, notamment :

  • le degré d'exposition ;
  • le taux d'anticorps IgE ;
  • la réactivité clinique de l'individu.

Facteurs à prendre en compte avant le diagnostic

Avant d'établir le diagnostic définitif, gardez à l'esprit que plusieurs facteurs doivent être pris en compte. La connaissance et la compréhension des éléments suivants donneront un meilleur tableau global de la situation du patient.

Age

Les enfants de moins de deux ans peuvent être atteints d'une maladie allergique alors que leurs concentrations en anticorps IgE spécifiques à l'allergène sont plus faibles que chez les individus plus âgés.

Degré d'atopie

Les patients ayant des antécédents familiaux d'allergie sont exposés à un risque accru d'allergie. Toutefois, la majorité des enfants allergiques ont des parents non allergiques.

Charge allergène

Tenez compte de la sensibilisation totale par les allergènes, même si un seul allergène ou seulement quelques-uns semblent importants lors de l'examen. Différentes sensibilisations peuvent s'accumuler et la moins évidente peut entraîner l'apparition de symptômes. La sensibilisation à plusieurs allergènes expose à un risque accru d'apparition d'une maladie allergique sévère.

Type d'allergène sensibilisant

Certains allergènes (comme les arachides et les fruits à coque) sont considérés comme particulièrement dangereux car ils provoquent plus fréquemment des symptômes sévères, tels que l'anaphylaxie et l'asthme.

Symptômes précédents

Si le patient a déjà eu des symptômes tels qu'un eczéma, de l'asthme ou une anaphylaxie, même les taux faibles d'anticorps IgE doivent être pris en compte.

Autres facteurs déclenchants

Les infections bactériennes et virales et la pollution exacerbent souvent les symptômes chez le patient allergique.

La prise en compte des aspects précédents, associée aux résultats des tests d'anticorps IgE, aux antécédents médicaux et à l'examen physique, permet d'affiner l'étude des allergies afin d'obtenir un tableau très riche de renseignements. Les résultats du test d'IgE spécifiques ImmunoCAP constituent alors une base scientifique saine pour un diagnostic, un pronostic et un suivi adaptés du patient allergique.

Références

  • Söderström L et al. A further evaluation of the clinical use of Specific IgE antibody testing in allergic diseases. Allergy 2003;58:921-8
  • Sampson HA. Utility of food-specific IgE concentrations in predicting symptomatic food allergy. J Allergy Clin Immunol 2001;107:891-6