Les facteurs d'un diagnostic fiable

Les symptômes, mais aussi les autoanticorps d'un patient, doivent toujours être pris en compte pour poser un diagnostic fiable et précis. D'autres facteurs doivent toutefois être également pris en compte.

Pour poser un diagnostic, différents aspects doivent être considérés :

  • Antécédents médicaux : Le médecin demande au patient de présenter ses symptômes et d'indiquer depuis combien de temps ils sont apparus.
  • Examen clinique : Le médecin contrôlera tous les signes médicaux (nœuds lymphoïdes enflés, inflammations au niveau des articulations, etc.).
  • Tests en laboratoire : Les médecins peuvent rechercher dans le sang du patient des marqueurs d'inflammation et/ou des anticorps. 

Une connaissance et une prise de conscience de la part du médecin, en plus d'une communication efficace entre médecin et patient, sont essentielles dans le processus de diagnostic.