Les Connectivites

Un grand nombre de troubles rhumatologiques est d'origine auto-immune. Les connectivites représentent des modèles classiques de maladies auto-immunes systémiques.

En 1942, Paul Klemperer a décrit des similitudes entre le lupus érythémateux disséminé et la sclérodermie et émis l'hypothèse que ces maladies, qu'il appelait maladies du collagène, partageaient une étiologie similaire. En 1952, elles ont été rebaptisées « Connectivites». Par la suite, le syndrome de Sjögren et la poly-/dermatomyosite ont été ajoutés au groupe des maladies du tissu conjonctif.