Thyroïdite subaiguë

La thyroïdite subaiguë (de Quervain) est probablement provoquée par une infection virale de la glande thyroïdienne. Sa distribution saisonnière et géographique rappelle celle des infections liées au virus des oreillons, au virus Cocksackie et à l'échovirus.

Les patients atteints de ce trouble présentent habituellement une phase aiguë de thyroïdite pendant laquelle la glande peut être douloureuse et les anticorps antithyroïdiens présents. Pendant cette phase, les patients sont thyréotoxiques, avec un taux élevé de T4 dans le sérum et une baisse de l'assimilation de radioiodine.

Des périodes d'euthyroïde et d'hypothyroïde progressives de 4 à 8 semaines peuvent se déclarer avant le retour à la normale des fonctions thyroïdiennes. Une thyroïdite subaiguë se déclare par un grossissement rapide de la glande thyroïdienne et par des signes de dysfonctionnement de la thyroïde. Elle évolue de façon aiguë et est souvent associée à des douleurs et à une rigidité au niveau de la zone glandulaire. Elle s'accompagne également d'une vitesse élevée de sédimentation des hématies. Cela peut provoquer une toxicose à « faible assimilation », en ce sens qu'ils peuvent produire des niveaux élevés d'hormones thyroïdiennes dans le sérum face à des niveaux normaux d'assimilation de la radioiodine.