L'allergie comme vous ne l'avez jamais vue

La nouvelle approche de l’allergologie moléculaire a permis de franchir un pas de plus dans le diagnostic grâce à la quantification des IgE spécifiques de molécules allergéniques individuelles pures, disponibles sur deux plateformes différentes.

Des composants allergéniques individuels peuvent être obtenus depuis une source allergénique. La sensibilisation à ces composants est alors mesurée de façon individuelle, ce qui permet de définir précisément, au niveau moléculaire exact, à quel composant le patient est sensibilisé. Cette information constitue la base d’un diagnostic plus précis de l’allergie..

Les composants allergéniques sont des protéines qui, en fonction de similarités structurelles, sont regroupées dans différentes familles de protéines. Les conséquences d'une sensibilisation aux membres de ces familles dépendent de leurs propriétés communes ; les protéines ne sont en effet pas présentes en mêmes quantités dans les sources et ont des stabilités différentes. Certains composants allergéniques sont spécifiques, d'autres ont une réactivité croisée.

Qu'ajoute l'allergologie moléculaire ?

1. Évaluer le risque clinique d'une réaction

L'allergologie moléculaire vous permet d'évaluer les risques cliniques associés à une sensibilisation. La sensibilisation aux composants allergéniques stables peut entraîner des réactions systémiques et des réactions locales, alors que la sensibilisation aux composants labiles est principalement associée à des réactions locales.

2. Expliquer les symptômes dus à une réactivité croisée

Les symptômes dus à la réactivité croisée d'anticorps peuvent être distingués de ceux causés par une véritable sensibilisation, ce qui est important pour la prise en charge du patient et pour donner des conseils d'éviction adaptés. Si seule une sensibilisation croisée est identifiée, d'autres tests doivent être effectués pour déterminer le sensibilisateur principal.

3. Identifier les bons patients pour une immunothérapie spécifique

Une sensibilisation à des composants allergéniques spécifiques est essentielle pour la réussite de l'immunothérapie spécifique. Lorsque des patients avec une véritable sensibilisation sont associés à la bonne source, les résultats du traitement sont améliorés.