Principe du test ImmunoCAP ECP

La technologie est fondée sur une capacité de liaison totale extrêmement élevée, obtenue grâce à une capacité de liaison élevée par mg de cellulose combinée à une quantité optimale de cellulose dans chaque phase solide. Cette technique permet de lier tous les anticorps concernés, indépendamment de leur affinité, donnant ainsi une liaison non spécifique faible.

La phase solide d'ImmunoCAP est constituée d'un dérivé cellulosique enfermé dans une capsule. Le polymère hydrophile fortement ramifié offre un microenvironnement idéal pour les allergènes, qui favorise leur fixation tout en préservant leur structure native.

Le principe du test est celui d'un immunodosage de type « sandwich ».

 
L'Anti-ECP, couplé de façon covalente à la phase solide, réagit avec l'ECP qui se trouve dans l'échantillon de sérum du patient.
Après lavage, les anticorps anti-ECP marqués par une enzyme sont ajoutés pour former un complexe.
Après incubation, les anti-ECP-enzyme non liés sont éliminés par lavage et le complexe lié est alors incubé avec une solution de développement.
Après avoir arrêté la réaction, la fluorescence de l'éluât est mesurée. La fluorescence est directement proportionnelle à la concentration d'ECP dans l'échantillon de sérum.