Thyroïdites

Anticorps anti-thyropéroxydase | Anticorps anti-thyroglobuline

Anticorps anti-thyropéroxydase

Produits

N° article

Nombre de tests

ImmunoCAP Thyroid Peroxidase 14-4508-35 3 x 16 tests
Varelisa TPO Antibodies 123 96 96 tests

Antigènes

La thyropéroxydase (TPO) a été caractérisée comme une hémoprotéine membranaire (PM d'environ 100 kDa) catalysant l’iodation de la thyroglobuline (TG) ainsi que le couplage de deux résidus de la di-iodotyrosine dans la molécule de TG, qui aboutit à la formation de la thyroxine. La nature réelle de l'antigène microsomial est demeurée inconnue pendant près de trois décennies, jusqu'en 1985 précisément, lorsque Portmann et ses collaborateurs ont pu démontrer que l'antigène microsomial était identique à la TPO. La sensibilité et la spécificité des anticorps anti-TPO reposent massivement sur la pureté et la qualité de l'antigène de test, et en particulier sur l'absence de contaminant TG.

Les tests Varelisa TPO Antibodies et ImmunoCAP Thyroid Peroxidase utilisent la TPO recombinante humaine produite dans les cellules eucaryotes (système Baculovirus/Sf9).

Maladies associées, prévalence des anticorps et spécificité

  • Thyroïdite de Hashimoto (91-99 %)
  • Maladie de Graves (71-97 %)
  • Myxœdème primaire (40-70 %)
  • Thyroïdite du post-partum (60 %)
  • Thyroïdite subaiguë (de Quervain) (très rare)
  • Orbithopathie endocrinienne (47 %)
  • Goitre simple (25 %)
  • Cancer de la thyroïde (5 %)
  • Peut apparaître dans les maladies auto-immunes spécifiques d'organes, notamment l'anémie pernicieuse, la maladie d'Addison, le diabète sucré de type I, les syndromes déficitaires polyendocriniens, etc.
  • Individus sains (5-15 %, taux plus élevé chez les personnes âgées, mais généralement en concentrations faibles)

Informations sur les thyroïdites

Les nouveaux tests ont des sensibilités et des spécificités supérieures à 95 %. Les tests négatifs peuvent pratiquement exclure un diagnostic de thyroïdite.

Activité de la maladie

D'un point de vue quantitatif, les individus ayant des niveaux d'autoanticorps plus élevés ont tendance à être plus sensibles à l'hypothyroïdisme.

Quand le dosage est-il recommandé?

  • En cas de suspicion de thyroïdite
  • En cas de grossesse chez les femmes ayant des antécédents de complications thyroïdiennes ou auto-immunes

Isotypes des anticorps

IgG

Références

Rapoport B, McLachlan SM (1996)  |  McLachlan SM, Rapoport B (1995)  |  Kraiem Z (1998)   

Haut de la page

 

Anticorps anti-thyroglobuline

Produit

N° article

Nombre de tests

Varelisa TG Antibodies 121 96 96 tests
ImmunoCAP Thyroglobulin 14-4507-35 3 x 16 tests

Antigènes

La thyroglobuline (TG) est une grande glycoprotéine globulaire de 670 kDa, composée de deux protomères à liaison disulfure identiques. La majorité de l'iode thyroïdien est associé à cette prohormone, qui joue un rôle important dans la biosynthèse des hormones thyroïdiennes T3 et T4. La thyroglobuline représente environ 75 % de la teneur totale en protéine du follicule thyroïdien. Du fait de la forte teneur en TG de la glande thyroïdienne, il est possible d'obtenir des antigènes de qualité et de pureté satisfaisante grâce aux techniques de purification traditionnelles.

Les tests Varelisa TG Antibodies et ImmunoCAP Thyroglobulin sont recouverts de thyroglobuline purifiée issue des glandes thyroïdiennes humaines.

Maladies associées, prévalence des anticorps et spécificité

  • Thyroïdite de Hashimoto (60-85 %)
  • Maladie de Graves (30-80 %)
  • Myxœdème primaire (20-30 %)
  • Thyroïdite du post-partum (30 %)
  • Thyroïdite subaiguë (de Quervain) (très rare)
  • Orbithopathie endocrinienne (24 %)
  • Goitre simple (4 %)
  • Cancers de la thyroïde (2-15 %)
  • Anémie pernicieuse (27 %)
  • Maladie d'Addison (28 %)
  • Diabète sucré (20 %)
  • Individus sains (4-8 %, taux plus élevé chez les personnes âgées, mais généralement en concentrations faibles)

Les autoanticorps anti-TG et anti-TPO fournissent un précieux test d'exclusion pour les patients atteints d'une maladie thyroïdienne, puisque plus de 98 % des patients souffrant de thyroïdite présentent des autoanticorps contre l'un et/ou l'autre de ces antigènes. Les tests négatifs peuvent pratiquement exclure un diagnostic de thyroïdite.

Activité de la maladie

Marqueur  de risque primaire d'un futur dysfonctionnement auto-immun de la thyroïde. Une variation des niveaux d'anticorps anti-TG peut fournir des informations utiles pour les patients en postopératoire souffrant d'un carcinome thyroïdien différencié, car une élévation de ces anticorps peut indiquer une récidive ou l'apparition de métastases.

Quand le dosage est-il recommandé?

  • En cas de suspicion de thyroïdite
  • Carcinome thyroïdien différencié suite à une opération

Isotypes des anticorps

IgG

Références

Burek CL, Rose NR (1996)  |  Kraiem Z (1998)  |  Fisher DA, Pandian MR, Carlton E (1987)

Haut de la page