Principe du test VarelisA

Le test VarelisA est un dosage immunoenzymatique (ELISA) conçu comme un immunodosage « en sandwich ».

Une cupule est recouverte de l'antigène reconnu par l'anticorps cible, spécifique à une maladie auto-immune donnée. Si cet anticorps spécifique est présent dans l'échantillon de sang du patient, il se fixera à l'antigène. Dans l'étape de réaction qui s'ensuit, un anticorps secondaire conjugué à l'enzyme se lie à l'anticorps cible. Du fait de la présence de l'enzyme, le substrat est transformé en substance colorée. En comparant l'intensité de la couleur générée dans l'échantillon avec celle des calibrateurs de concentration connue, il est possible de déterminer la concentration en anticorps dans l'échantillon. 

L'antigène d'intéret, enduit sur la phase solide, se lie aux anticorps spécifiques (par exemple de la classe IgG) dans l'échantillon du patient.
Après avoir éliminé par lavage les anticorps non liés et non spécifiques, des anticorps marqués par une enzyme dirigés contre l'anticorps cible (par exemple de la classe IgG) sont ajoutés pour former un complexe.
Après incubation, les anticorps marqués non liés sont éliminés par lavage et le complexe lié est alors incubé avec un substrat d'enzyme.
Du fait de la présence de l'enzyme, le substrat est transformé en produit coloré. Une fois la réaction stoppée, l'intensité de la couleur de l'échantillon est mesurée. Plus l'intensité de la couleur est élevée, plus la concentration en anticorps spécifiques (par exemple de la classe IgG) est importante dans l'échantillon.