Vascularites et Syndrome de Goodpasture

Anticorps PR 3 | Anticorps anti-MPO | Anticorps anti-MBG

 

Anticorps anti-PR3

Produit

N° article

Nombre de tests

EliA PR3 S (sensible) 14-5536-01 4 x 12 tests
Varelisa PR3 ANCA 177 96 96 tests

Support promotionnel

Performance Folder

EliA PR3 S, MPO S (PDF)
EliA PR3, MPO, GBM (PDF)
Varelisa ANCA (PDF)

Antigènes

Les anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles (ANCA) peuvent être subdivisés en deux catégories : les ANCA cytoplasmiques (cANCA) et les ANCA périnucléaires (pANCA). Le principal antigène de la réactivité cANCA est la protéinase 3 (PR3).

La PR3 est une protéine cationique comprenant 228 résidus d'acides aminés et appartenant à la famille des protéases à sérine. Exprimée uniquement chez l'homme et les primates, la PR3 a trois fonctions différentes, notamment la protéolyse de l'élastine, de l'hémoglobine, de la fibronectine, de la laminine et du collagène de type IV, les activités antimicrobiennes, etc.

La PR3 des tests Phadia, maintenant Immunodiagnostics, est purifiée à partir de neutrophiles humains. 

Dans le test EliA PR3 S (sensible), l'antigène est appliqué sur les puits à l'aide d'une technique d'ancrage qui augmente considérablement la sensibilité du test.

Maladies associées, prévalence des anticorps et spécificité

  • Granulomatose avec polyangéite (ex-Wegener), en fonction de l'activité de la maladie : environ 50 % dans les maladies inactives, près de 100 % dans la phase de généralisation active , spécificité > 95 %
  • Polyangéite microscopique : faible pourcentage
  • Granulomatose éosinophilique avec polyangéite (ex-Syndrome de Churg-Strauss) : 10-30 %
  • Périartérite noueuse : 8-10 %  
  • Glomérulonéphrite idiopathique à croissants : 30 %

Informations sur les vascularites

En général, les anticorps anti-MPO et anti-PR3 ne sont pas détectés simultanément chez le même patient. La détection de c-ANCA avec une activité PR3 claire est spécifique à 99 % de la vascularite nécrosante des petits vaisseaux.

Quand le dosage est-il recommandé?

  • En cas de suspicion de vascularite idiopathique systémique, survenant dans les conditions suivantes :
  • Présence de lésions vasculaires visibles telles que le purpura, la nécrose au bout des doigts, etc. 
  • Présence de symptômes plus ou moins caractéristiques, tels qu'une inflammation nécrosante au niveau des voies respiratoires supérieures, une hyperéosinophilie avec asthme non-allergique (syndrome de Churg-Strauss), etc. 
  • Glomérulonéphrite à progression rapide
  • Présence de symptômes et de signes d'inflammation tels que fièvre, augmentation de la vitesse de sédimentation et du niveau de protéines C-réactive sans cause ou localisation identifiable

Isotypes des anticorps

IgG

Méthodes de détection

ELISA (puits coatés de PR3) ou immunofluorescence indirecte (IIF). 90 % des sérums positifs aux cANCA sont également positifs au test PR3 ELISA, et inversement

Références

Gross WL, Csernok E, Szymkowiak CH (1996)  |  Harris A, Chang G, Vadas M, Gillis D (1999)  |  Boomsma MM, Stegeman CA, ven der Leij MJ (2000)   

Haut de la page

 

Anticorps anti-MPO

Produits

N° article

Nombre de tests

EliA MPO S (sensible) 14-5537-01 4 x 12 tests
EliA MPO 14-5513-01 4 x 12 tests
Varelisa MPO ANCA 176 96 96 tests

Support promotionnel

Performance Folder

EliA PR3 S, MPO S (PDF)
EliA PR3, MPO, GBM (PDF)
Varelisa ANCA (PDF)

Antigènes

Les anticorps anti-cytoplasme des polynucléaires neutrophiles (ANCA) peuvent être subdivisés en deux catégories : les ANCA cytoplasmiques (cANCA) et les ANCA périnucléaires (pANCA). Le principal antigène de la réactivité pANCA est la myélopéroxydase (MPO). La MPO est présente dans les granules azurophiles des neutrophiles, pour lesquels elle sert de marqueur enzymatique. Cette enzyme catalyse la production d'acide hypochlorique, qui est efficace pour tuer les bactéries et virus phagocytés.

La MPO constitue près de 5 % de la protéine totale d'un granulocyte neutrophile. Il s'agit d'un dimère lié par covalence ayant un poids moléculaire d'environ 140 kDa.

La MPO des tests Phadia, maintenant Immunodiagnostics, est purifiée à partir de neutrophiles humains.

Spécificité des anticorps et prévalence

  • Glomérulonéphrite idiopathique nécrosante et à croissants sans dépôts immuns (= pauci immune) : environ 65 %
  • Polyangéite microscopique : 45 % 
  • Granulomatose éosinophilique avec polyangéite (ex-Syndrome de Churg-Strauss) : environ 60 %
  • Granulomatose avec polyangéite, autrefois appelée granulomatose de Wegener : 10 %
  • Périartérite noueuse : environ 15 %
  • Syndrome de Goodpasture : environ 30-40 % 
  • LED : environ 8 %, mais plus courant dans le cas du lupus médicamenteux

Informations sur les vascularites

En général, les anticorps anti-MPO et anti-PR3 ne sont pas détectés simultanément chez le même patient. La détection de p-ANCA avec une activité MPO claire est spécifique à 99 % de la vascularite nécrosante des petits vaisseaux. À l'inverse, des p-ANCA avec une réactivité MPO négative ou positive faible ne sont pas associés à une vascularite.
Le danois A. Wiik a suggéré de renommer les p-ANCA en anticorps spécifiques des neutrophiles afin d'éviter toute mauvaise interprétation des résultats (Carette S., 2004, J Rheumatol 31:792-4).

Activité de la maladie

Le risque relatif de rechute augmente avec un ANCA positif.

Facteur de risque de rechute en cas deRisque relatif
ANCA positif 10%
ANCA en hausse 19%
Arrêt du traitement 2,4%

Tableau : la persistance ou l'augmentation des ANCA ne devrait pas influencer la décision thérapeutique.
(données extraites d'une présentation de Jayne J à Genève en 2002)

Les titres d'ANCA sont plus élevés pendant les phases actives de la maladie que pendant la rémission.

Quand le dosage est-il recommandé?

  • En cas de suspicion de vascularite idiopathique systémique, survenant dans les conditions suivantes :
  • Présence de lésions vasculaires visibles telles que le purpura, la nécrose au bout des doigts, etc. 
  • Présence de symptômes plus ou moins caractéristiques, tels qu'une inflammation nécrosante au niveau des voies respiratoires supérieures, une hyperéosinophilie avec asthme non-allergique (syndrome de Churg-Strauss), etc. 
  • Glomérulonéphrite à progression rapide
  • Présence de symptômes et de signes d'inflammation tels que fièvre, augmentation de la vitesse de sédimentation et du niveau de protéines C-réactive sans cause ou localisation identifiable

Isotypes des anticorps

IgG

Références

Kallenberg CGM (1996)  |  Harris A, Chang G, Vadas M, Gillis D (1999)  |  Savage COS, Harper L, Cockwell P, Adu D, Howie AJ (2000)   

Haut de la page

 

Anticorps anti-MBG

Produits

N° article

Nombre de tests

Varelisa GBM Antibodies 133 96 96 tests
EliA GBM 14-5514-01 2 x 12 tests

Support promotionnel

Performance Folder
EliA PR3, MPO, GBM (PDF)

Antigènes

La principale fonction de la membrane basale glomérulaire (MBG) du rein est l'ultrafiltration du sang. Le collagène de type IV est un composant type de la MBG, possède des propriétés d'auto-agrégation et forme une matrice dans laquelle sont intégrées les autres molécules de membranes basales. Le collagène de type IV forme des trimères composés de trois protomères de chaînes alpha. Puisque les anticorps sont dirigés contre les épitopes du domaine non collagénique (NC1) dissimulés à l'intérieur de la protéine dans sa structure native, il convient d'utiliser des antigènes dénaturés pour permettre la détection des anticorps anti-MBG.

Les tests Varelisa GBM Antibodies et EliA GBM sont les premiers tests à utiliser le domaine non collagènique (NC1) recombinant humain de la chaîne alpha 3 du collagène de type IV.

Spécificité des anticorps et prévalence

  • Glomérulonéphrite à progression rapide (avec ou sans hémorragie pulmonaire) (15 %)
  • Syndrome de Goodpasture (l'un des trois critères spécifiques)
  • Vascularites à ANCA

Informations sur le syndrome de Goodpasture

Dans le syndrome de Goodpasture, il est important d'initier une thérapie avant que les dommages rénaux ne soient trop avancés. Il est donc essentiel de reconnaître rapidement les symptômes et de les confirmer au moyen de tests sensibles.

Activité de la maladie

Des titres relativement élevés d'anticorps peuvent persister chez les patients en rémission clinique claire et reculer progressivement pendant environ un an. En général, toute transplantation rénale devrait être retardée jusqu'à ce que le titrage des anticorps soit négatif afin d'éviter que la maladie n'affecte l'organe greffé. 

Quand le dosage est-il recommandé?

  • En cas de suspicion du syndrome de Goodpasture
  • Patients atteints de glomérulonéphrite
  • Résultats ANCA positifs
  • Avant une greffe de rein : indication d'un risque élevé d'insuffisance rénale aiguë (mauvais pronostic)

Isotypes des anticorps

IgG

Références

Hellmark T, Segelmark M, Bygren P, Wieslander J (1996)  |  Kluth DC, Rees AJ (1999)  |  Gibson IW, More IAR (1998)

Haut de la page